Menu
Accueil Nos actus & réalisations Chemin de fer Landerneau – Quimper

Chemin de fer
Landerneau - Quimper

Dans le cadre de la modernisation de la ligne de chemin de fer Landerneau-Quimper, les Carrières Lagadec, via leur site de Telgruc, vont livrer 30.000 tonnes de cailloux (sur les 100.000 tonnes nécessaires) pour le remplacement du ballast.

Les carrières Lagadec

Les Carrières Lagadec, ce sont plusieurs sites d’exploitation. On peut citer Trézilidé, Saint-Renan, Lopérec, Ploudiry (Kerfaven) et Telgruc. « En France, les cailloux sont la deuxième ressource naturelle après l’eau. Dans le département, on estime à sept tonnes, la consommation par an et par habitant. Le plus souvent, c’est vrai, on destine cette ressource aux métiers de la route et de la construction », explique Matthieu Simon, directeur des Carrières Lagadec.

De l'activité en local

Sauf que cette fois, le chantier revêt un caractère inédit et original. En effet, la société Colas Rail s’est vue confier la rénovation de la ligne SNCF Landerneau-Quimper pour laquelle il conviendra de remplacer 100.000 tonnes de ballast. La majorité sera extraite de la carrière du Hinguer, à Cast, propriété de la société CMGO (Carrières et matériaux du Grand Ouest). Le reste – 30.000 tonnes tout de même – sera extrait de la carrière de Menez-Luz, à Telgruc, par la société Lagadec. « Nous sommes agréés par la SNCF depuis peu. Avant, c’est vrai qu’elle faisait venir du ballast d’ailleurs en France et même parfois d’Écosse. Ici, ce qui est intéressant, c’est que l’activité se déploie en local », poursuit Matthieu Simon.

Avec du grès armoricain

Alors, pourquoi Telgruc ? Le ballast est le lit de cailloux appelé à supporter les traverses, les rails et, occasionnellement, les trains qui passent. Des critères en terme de dureté et de résistance doivent donc être respectés. Chez Lagadec, seule la carrière de Telgruc offrait un grès armoricain présentant ces qualités. On ne plaisante pas avec ces choses-là. L’affaire est sérieuse. D’ailleurs, des laboratoires sont chargés, à l’issue d’une batterie de tests et essais, de valider le matériau fourni qui doit également présenter un calibre situé entre 30 et 50 mm. À la carrière de Telgruc où travaillent quatre salariés, le chantier devrait débuter entre février et mars pour s’achever à l’été. Dans ce laps de temps, les 30.000 tonnes de cailloux seront réparties au niveau de plusieurs gares situées sur l’itinéraire.

À point nommé

Certes, cette commande n’est pas, pour l’entreprise Lagadec, le chantier du siècle. Il n’empêche, il serait de mauvais ton de cracher dans la soupe. Tout d’abord parce qu’une voie ferrée, on n’en refait pas tous les ans. La modernisation de la ligne Landerneau-Quimper devra ainsi tenir plusieurs dizaines d’années. Enfin, cette livraison arrive à point nommé dans une période plutôt morose pour les Carrières Lagadec. Car même si les travaux sur les routes sont monnaie courante pour l’entreprise, la création de nouveaux axes routiers devient en revanche une denrée plus rare.

© Le Télégramme

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.